Encyclopédie Marikavel-Jean-Claude-EVEN/Encyclopaedia/Enciclopedia/Enzyklopädie/egkuklopaideia

d'ar gêr ! ***** à la maison ! ***** back home !

Noms de lieux * Anvioù lec'hioù

Noms de personnes * Anvioù tud

Breizh

Bretagne

Bro Leon

Pays de Léon

  Kernouez

Kernouès

 

pajenn bet digoret an 20t a viz Gouere 2012 page ouverte le 20 juillet 2012     forum du site Marikavel : Academia Celtica dernière mise à jour 15/06/2022 19:25:03

Définition : Commune de la Bretagne historique; dans l'évêché de Léon..

Aujourd'hui : commune de la région économique non historique dite "de Bretagne", département du Finistère; arrondissement  de Brest; canton de Lesneven, sur le Quillimadec

Code postal : 29260

Superficie : 778 ha. 

Population : 800 'communiants' vers 1780; 5701 hab. en 1878; 646 hab. en 1906; 536 hab. en 1968; 611 hab. en 1982; 621 hab. en 1993; 587 hab. en 1999; 

Blason; armoiries

* Froger & Pressensé : "d'argent, à deux fasces de sable accompagnées en abîme d'une moucheture d 'hermine accostée de deux quintefeuilles de sable". Concepteur : Bernard Le Brun.

* JC Even : "en arc'hant, e ziv dreustell en sabel heuliet ouzh kondon gant ur vrizhenn erminig hebiaet gant div fempdiliaouenn en sabel"

Paroisse : église paroissial sous le vocable de saint Eucher.

Histoire / Istor :

* Ogée (1780) :  Kernouez; à  6 lieues 1/4 à l’O.-S.-O. de Saint-Pol-de-Léon, son évêché; à 43 lieues 3/4 de Rennes, et à 3/4 de lieue de Lesneven, sa subdélégation et son ressort. La cure est présentée par l’évêque, et compte 800 communiants. Son territoire est fertile en grains et en lin,  et très-bien cultivé. On y voit des prairies et des terres incultes de fort peu d’étendue. Le Château-Fur appartenait, en 1430, à Alain de Château-Fur, qui fut succédé par sa postérité dans cette seigneurie.

* Marteville et Varin (1853) : KERNOUES; commune formée de l’anc. par. de ce nom; aujourd’hui succursale. — Limit. : N. et O. Saint-Fregant; S. Guicquelleau, Lesnevcn; E. Plouider. — Princip. vill. : Kersava, Rumorel , Breuslan, Castelmeur, Kerléo, Kergoff, les  îles. — Maisons remarquables : manoir de Roudouhir, Keraméal, Kergunic. — Superf. tot. : 777 hect., dont les princip. div. sont : ter. lab. 417; prés et pât. 125; verg. 8; bois 45; incultes 125; étangs 2; sup. des prop. bât. 7; cont. non imp. 48. Const. div. 89; moulins 7 (Perros , Keraméal , Kernevez, Poulalliou , Regnant, Kergoff, à eau). Presque toute l'industrie de la commune de Kernouès consiste dans1’élève des chevaux. — L'agriculture n’est pas très prospère; cependant les terres sont favorables an froment. Les chevaux seuls font les labours, les bœufs n'étant pas employés comme bêtes de trait. — Géologie : le gneiss domine. — On parle plus généralement encore le breton que le français.

Patrimoine. Archéologie

seules les fenêtres ouvertes ont des liens actifs

Le bourg Ar bourg
Église saint Eucher (XVIIIè; 1880) Iliz sant Eucher
Chapelle sainte Anne "Dour ar Frout", dite aussi "Chapelle-Jésus" (démolie) Chapel santez Anna "Dour ar Frout", lezanvet "Chapel-Jezuz" (diskaret)
Chapelle de Keramel (détruite en fin XVIIIè) Chapel Keramel 'diskaret e fin XVIIIt)
Chapelle Notre-Dame de la Clarté (XVIè, 1836) Chapel Itron-Varia ar Sklaerder (XVIt, 1836)
Manoir des Isles (XIXè) Maner an Enezioù (XIXt)

Étymologie

* Bernard Tanguy  (1990) : Kernoubez, 1428; Kernohez, 1467; breton Kemouez.

La paroisse de Kernouës fut sans doute, comme celle de Kernilis, comprise dans la paroisse bretonne primitive de *Plouevelleo. Le bourg aurait pris naissance aux abords immédiats d'une fortification que dénonce au sud-est le village de Castelmeur, "le grand château". Le toponyme est un composé formé avec le breton ker "village" et un équivalent probable du vieux-breton naoues "écoulement", référence au ruisseau voisin.

Appelé saint Eucar en 1506, le patron de l'église est sans doute un saint breton, éponyme par ailleurs de Lannégar, en Quimerc'h. Évincé dans la chapelle de ce lieu par saint Léger, il l'a été dans l'église de Kernouës par saint Eucher. Représenté en évêque, celui-ci porte le même nom que des évêques de Lyon et d'Orléans, mais sa fête, célébrée le dimanche avant le 15 août, ne coïncide pas avec la leur.

* Erwan Vallerie (1995) : Kernouhez, 1428; Kernohez, 1467; Kernouez, 1516

* Hervé Abalain (2000)  : "Kernouez, de Ker naoues, "écoulements"; le nom fait référence à un ruisseau".

Personnes connues Tud brudet

Joseph-Marie Cabon de Kerandraon

Capitaine au régiment de Berry, fusillé à Quiberon en 1795

Joseph-Marie Cabon de Kerandraon

Kabiten ouzh rejimant ar Berry, bet fuzuilhet e Kiberen er bloaz 1795

Armorial * Ardamezeg

   
Barbier / Bar Ver Cabon Le Dall de Keranmear / Keranmeal    
Seigneurs de Kergoff et de Tremelin

Aotrounez Kergov ha Tremilin

"d'argent à deux fasces de sable"

"en arc'hant e ziv dreustell en sabel"

Voir aussi les marquis de Kerjean en 1618

Gwelout ivez markizien Keryann er bloaz 1618

(PPC)

seigneurs de Kerandraon, Gorréquer, Châteaurun, Kergunic, en Kernouez; Kervéguen, Kerarret, Keralias, en Kersaint-Plabennec; Mesormel; Lesmaïdic

"d'argent à trois têtes de chapon ( = coq) arrachées de gueules"

"en arc'hant e dri penn kilhog diframmet en gwad

1696

(PPC)

seigneurs de Feuntenmen; de Penallen; de Tromelin, en Kernouez; de Kerdivez

"d'argent à une fasce de gueules, chargée d'une étoile d'argent, et accompagnée de trois trèfles de sable"

"en arc'hant, e dreustell en gwad karget gant ur steredenn en arc'hant, hag heuliet gant teir melionenn en sabel"

(PPC)

"d'argent, au croissant de gueules, surmonté de trois fleurs de lys de même"

"en arc'hant, e greskenn en gwad, leinet gant teir flourdilizenn ivez en gwad "

Famille fondue dans celle de Parcevaux, en 1557

Familh kemmesket gant ar re  Parcevaux, e 1557

(PPC)

   

Vie associative Buhez dre ar gevredadoù
   

Communes du canton de Lesneven Parrezioù kanton Lesneun
Brignogan Brignogan
Le Folgoët Ar Folgoad
Goulven Goulc'hen
Kerlouan Kerlouan
Kernouès Kernouez
Lesneven Lesneven
Ploudaniel Plouzeniel
Plouider Plouider
Plounéour-Trez   Plouneour-Traezh
Saint-Frégant   Sant Fregan
Saint-Méen   Sant Meven
Trégarantec   Tregaranteg

Communes limitrophes de Kernouès Perrezioù tro war dro Kernouez
Saint-Frégant Plouider Lesneven Le Folgoët

Sources

* J.B. Ogée : Dictionnaire historique et géographique de la province de Bretagne, dédié à la Nation bretonne. 1780

* A. Marteville & P. Varin, successeurs et correcteurs d'Ogée : Dictionnaire historique et géographique de la province de Bretagne, dédié à la Nation bretonne. Molliex. Rennes. 1843. Editions Régionales de l'Ouest. Mayenne. 1993

* Adolphe JOANNE : Département du Finistère. Hachette. 1878.

* René COUFFON et Alfred LE BARS : Répertoire des Églises et chapelles du Diocèse de Quimper et de Léon. 1959.Réédition Conseil Général du Finistère. 1988.

* Éditions ALBIN-MICHEL : Dictionnaire des communes de France. 1970.

* Éditions FLOHIC : Le patrimoine des communes du Finistère; 1998

* Bernard TANGUY : Dictionnaire des noms de communes, trèves et paroisses du Finistère. 1990

* Hervé ABALAIN : Les noms de lieux bretons. Universels Gisserot. 2000.

* Michel FROGER et Michel PRESSENSE : Armorial des communes du Finistère. Froger SA. 2001.

* Daniel DELATTRE : Le Finistère. Les 283 communes. Éditions Delattre. 2004. 

Liens électroniques des sites Internet traitant de Kernouès / Kernouez  :  

* lien communal : https://www.kernoues.com/

* Wikipedia brezhonek : https://br.wikipedia.org/wiki/Kernouez

* forum du site Marikavel : Academia Celtica

* Autres pages de l'encyclopédie Marikavel.org pouvant être liées à la présente :

http://marikavel.org/heraldique/bretagne-familles/accueil.htm

http://marikavel.org/broceliande/broceliande.htm

* solidarité nationale bretonne avec le département de Loire Atlantique : Loire-Atlantique

* sauf indication contraire, l'ensemble des blasons figurant sur cette page ont été dessinés pat J.C Even, sur bases de GenHerald 5.

* Introduction musicale de cette page : Bro Goz Ma Zadoù, hymne national breton, au lien direct : http://limaillet.free.fr/MP3s/BroGoz.mp3

hast buan, ma mignonig, karantez vras am eus evidout va vite, mon petit ami, je t'aime beaucoup

go fast, my little friend, I love you very much

retour en tête de page