Encyclopédie Marikavel-Jean-Claude-EVEN/Encyclopaedia/Enciclopedia/Enzyklopädie/egkuklopaideia

d'ar gêr ! ***** à la maison ! ***** back home !

Noms de lieux * Anoioù lec'hioù

Noms de personnes * Anaoioù tud

Breizh

Bretagne

Kernev Cornouaille

Bro Boc'her Poher

Kallag

Callac-de-Bretagne

pajenn bet digoret e 2002 page ouverte en 2002

* forum du site Marikavel : Academia Celtica 

dernière mise à jour 22/06/2017 21:17:37

Définition : commune de la Bretagne historique, en Haute-Cornouaille / Kernev Uhel, en Poher / Bro-Boher; Évêché de Quimper.

Aujourd'hui dans la région économique non historique dite "de Bretagne", département des Côtes d'Armor, arrondissement de Guingamp; chef-lieu du canton de Callac-de-Bretagne, sur l'Hières

Superficie : 3303 ha.

Population : 1600 "communiants" vers 1780; 3184 hab. vers 1860; 3228 hab. en 1878; 3295 hab. en 1902; 3043 hab. en 1968; 3225 hab. en 1979; 2592 hab. en 1990.

Armoiries : Seigneurs de Plusquellec, dont Callac était une trève : " d'argent à trois chevrons de gueule ".

* JC Even : "en arc'hant, e dri c'hebrenn en gwad"

Paroisse : église sous le vocable de saint Laurent

site paroissial : viv-argoat.com

Histoire :

* Ogée (1780) : 

Callac; petite ville qui, avec Bonmel [Botmel] , forme une trêve de la paroisse de Plusquellec, sur la route de Carhaix à Guingamp, et sur la rivière d'Hière; à 15 1. de Quimper, son évêché, et à 27 l. 1/3 de Rennes. Il y a dans cette ville, qui est située sur une hauteur, une jurisdiction royale, une subdélégation, deux hautes-justices et une moyenne. Elle relève du roi, et ressortit au siège royal de Carhaix*. On y compte 1,600 habitants. Il s'y tient un marché tous les mercredis, et quatorze foires par an. Son territoire est couvert de bois et plein de landes. Le château de Ploesqnellec, ou Plusquellec, fut bâti par les anciens comtes de Poher, issus des premiers ducs de Bretagne. Il était très-fort en son temps. Le roi fit démolir, en 1393, le château de Callac, qui avait soutenu plusieurs sièges : on en voit encore des vestiges. En 1645, Louis XIV érigea la seigneurie de Callac en baronnie*, en faveur de Joseph-Eugène Rogier, conseiller au Parlement de Bretagne. En 1670, cette baronnie appartenait à Mador-Jean-Baptiste de Guemadeuc, gouverneur de Ploërmel. Elle est maintenant à M. du Gage, qui jouit encore de la seigneurie de Poulan, avec haute, moyenne et basse-justice. L'abbaye de Sainte-Croix de Quimperlé y possède aussi une haute, moyenne et basse-justice.

* Marteville et Varin (1843) : 

CALLAC (sous l'invocation de saint Laurent), commune qui autrefois se confondait avec Botmel, village qui est au nord ouest; l'une et l'autre étaient trêves de Plusquellec (voy. ce mot); aujourd'hui cure de 2è classe; bureau de poste; chef-lieu de perception; brigade de gendarmerie à cheval; bureau d'enregistrement. — Limit. : N. Calanhel, Plougonver; E. Pestivien, Duault; S. Duault; O. Plusquellec, Calanhel. — Princip. vill. : le Pereutez, Pen-ar-C'hoat, Goascaêr, Keren, Kermongolon, Lesmais, l'Isle, Gouelec, Kerléau, Saint-Tréphin, la Ville-Neuve, Kerveguen, le Gouelou, Kerallain, Questellic, Goas-Hervé, Keroux, Respiriou, Kernestic, Maroux, Lestremenal, Botmel, Restelou, Kermabilo, Guerzanvoisan , Landugen, Keramelin , Loguel, Prieuré, le Château. — Superf. tôt. 3846 hect. 81 a., dont les princip. divis. sont : ter. lab. 2409; prés et pat. 431: bois 160; verg. et jard. 29; landes et incultes 647; sup. des prop. bât. 19; cent, non imp. 141. Const. div. 556. Moulins 12 (de Kerallouaut, de Kerdreguen, de Gouelan, du Prieuré, de Kerduquel, de Launays, de Restelou, sous Callac, sous Lestremenal ). >>> L'église est du commencement du XVIIè siècle.— Il y a quatre chapelles : Sainte-Catherine, Saint-Pierre, Saint-Nicolas et Sainte-Barbe; cette dernière seule n'est plus desservie. Outre l'église et ces quatre chapelles il y avait un prieuré à Landugen; il était de l'ordre de saint Benoît, réforme de saint Maur. — Il est à remarquer que les Bretons prononcent Kellec et non Callac. Ceci du reste explique l'union qu'il y avait entre Kellec et Plusquellec. — Ce que dit Ogée de la baronnie de Callac s'applique à Callac en Plumelec. Callac appartenait au contraire à l'abbaye de Sainte-Croix de Quimperlé. — Cette ville relevait du siège royal de Saint-Brieuc, pour ce qui était de l'évêché de Tréguier, et de celui de Carhaix, pour ce qui était de évêché de Cornouaillcs. — Il y a foire les troisièmes mercredis des mois de janvier et février; les deuxième et quatrième de mai; le premier de juin; les premier et quatrième de juillet; le dernier d'août ; le quatrième de septembre; le troisième d'octobre; les troisième et quatrième de novembre; le mercredi avant la Nativité et le mercredi qui la suit; le lendemain quand un de ces jours est férié. — II y a marché les autres mercredis. — Géologie : schiste argileux; roches feldspalhiques dans le nord, à Laudugen et à Botmel ; autour de ce dernier point, roches amphiboliques, — On parle le breton.

* Anonyme (vers 1860) : 

CALLAC, 3,184 hab. ; — située par les 5° 5' 48" de longitude O. et par les 48° 4' 18' de latitude N. ; — bornée au N. par Plougonver ; à l'E. par Pestivien et Duault ; au S. par Duault ; à l'O. par Plusquellec et Calanhel ; — traversée par la route départementale N° 9; par les chemins de grande communication N° 13, 5l et 52, et par le chemin d'intérêt commun N° 29 ; — école de garçons, 124 élèves; de filles, 120 élèves ; — chef-lieu de canton et de perception ; — cure de 2e classe; bureau de bienfaisance; subdivision de pompiers ; brigade de gendarmerie à pied; justice de paix; résidence de 3 notaires; bureau d'enregistrement; recette des contributions indirectes : bureau de direction des postes; agent-voyer; comice agricole; — ancienne trêve de Plusquellec, qui faisait partie de l'évêché de Quimper; — on parle le breton : — marché le mercredi; foires le 3è mercredi de janvier, le mercredi qui suit la Septuagésime, le 3e mercredi de février, le mercredi qui suit le 15 avril, le 2è mercredi après Pâques, le mercredi qui suit la Trinité, le< 1er et 4è mercredis de juillet, le dernier mercredi d'août, le mercredi qui suit le 29 septembre, le 3è mercredi d'octobre, les 1er, 3e et 4e mercredis de novembre , le mercredi qui précède et celui qui suit Noël —Territoire très-accidenté et très-montueux, boisé dans ses parties basses, nu et découvert dans ses parties élevées. Des prairies assez bonnes en forment le huitième; les landes et les bruyères peuvent en composer le septième. Les terres arables sont de moyenne qualité. Il est arrosé par les rivières l'Aven, l'Aulne et l'Hière. Les deux premières prennent leur source dans la commune. — Cette petite ville possède de belles habitations et un commerce de détail assez étendu. Ses foires, très-importantes, forment souvent la plus magnifique exhibition de bœufs gras de la Bretagne.  II s'y fait de nombreuses transactions agricoles, notamment sur les animaux de boucherie, sur le beurre, ainsi que sur une espèce de poulardes recherchées et expédiées au loin.— On voit encore, près de cette ville, le fossé du château fort qui longtemps la défendit et auquel elle dut son origine. Il fut démoli en 1395. — L'église paroissiale, sous le patronage de saint Laurent, dont la fête a lieu le dimanche le plus voisin du 10 août, plusieurs fois restaurée, appartient au XVIIè siècle; elle n'offre rien de remarquable et est située au village de Botmel, à 1/2 kilom. de l'agglomération. — Chapelles de Sainte-Catherine, à Callac même; Saint-Nicolas : toutes deux régulièrement desservies; de Sainte-Barbe, de Saint-Pierre et de Landugen , où il existait on prieuré de l'ordre réformé de Saint-Benoit. — Bois de Marouz, de Kallenant et du Launay, fréquentés par les loups. — Le pays est très-giboyeux. — Points culminants : Botmel, 205 m.; Kerveguen, 273 m.; les Quatrevents, 245 m.; Kerguillermet, 294 m. ; Pestelou , 180 m. — Géologie : Au nord, schiste argileux; à Botmel, roches feldspathiques; à 3 kilom. sud, près de Kerlenouarn, Grauwack du terrain de transition. —

Maires : Ont successivement rempli ces fonctions, MM. Guillou, Guiot, J. Even , de la Fargue, Desjars, Fercoq , J.-M. Joret, Capitaine, P.-M. Guiot, Philippe et P.-M. Joret, maire actuel.

 

i

Extrait de la carte de Cassini.  Tamm troc'het diwar gartenn Cassini

*****

Patrimoine. Archéologie

seules les fenêtres ouvertes ont des liens actifs

La ville Ar gêr
Rue des Portes Ru an norioù
Botmel Bonvel
Chapelle sainte Catherine (détruite fin XIXè siècle)

Elle se trouvait du côté est de la place de la ville

Chapel santez Katell (bet diskaret penn diwezhan XIXt kanteved)

En em gave tu ar sav-heol plasenn ar gêr

L'Isle An Nenez
Église paroissiale Saint-Laurent Iliz ar Barrez Sant-Laorans
Chapelle sainte Barbe Chapel santez Barba
Chapelle Saint-Triffrin Chapel Sant-Triffrin
L'étang du moulin et le pont 'gaulois' Stang ar Vilin hag ar pont 'gall'
Le plan d'eau de la Verte Vallée Lenn an Draonienn Glas
Le sentier botanique Gwenojenn ar blantoù
Kermagoton Kermagoton
Kerdiequel Kerdiekel
La mode vestimentaire Ar giz d'en em wiskant
Les chevaux Ar c'hezeg
Les chiens Ar chas
Callac sous la neige

(Dimanche 29 février 2004)

Kallag dindan an erc'h

(D'ar sul 29t a viz C'hwevrer 2004)

Étymologie

A). BOTMEL :

* selon Régis de Saint-Jouan : Botnumel, IXè siècle; Botmel, 1637; Bonmel, 1778.

* selon Bernard Tanguy : Botmel, 1591;

Signification : 

Selon Bernard Tanguy : "Bien qu'on ait vu dans Botmel un imaginaire saint Baumael, qui a même trouvé place dans les vitraux de l'église Saint-Laurent de Callac, consacrée en 1892, le toponyme, en breton Bonvel, est un composé formé avec le vieux-breton bot- "demeure, résidence' et un anthroponyme Mael, peut-être nom de saint, éponyme de Maël-Pestvivien. Il ne saurait être identifié avec le lieu Botnumel, une des résidences de Nominoé, mentionnée vers 869, dont Bonnével, village de Priziac (Morbihan), perpétue le souvenir"

JC Even : On pourrait voir dans la première syllabe une racine gauloise *Bon- = lieu habité, ou *Bon- = source, et dans la deuxième syllabe la racine celtique *megal-os = hauteur, colline (en breton : Mael / Mêl), pour désigner soit le village au sommet de la colline, ou bien la source au sommet de la colline, les deux étant liés de toute façon pour des questions vitales.

B). CALLAC : 

* selon Régis de Saint-Jouan : Callac, 1389; 1637; 1790; 

* selon Bernard Tanguy : Gallac, 1182; Callac, 1389, 1591; 

Signification, JC Even : l'étymologie à partir d'un nom d'homme *Gallus semble aléatoire, voire fantaisiste. L'étymologie à partir de la racine celtique *kal- = roche, cailloux, voir par comparaison le latin médiéval des sites fortifiés *rocca, est plus probable compte tenu de la position géographique du site de Callac, sur un éperon au-dessus de deux vallons.

Personnes connues Tud brudet
Guy Eder de la FONTENELLE

1572-1574 ? / Paris, 27.09.1602

 
Charles-Hercule de KERANFLEC'H

seigneur de Launay et de Botmel

philosophe

Botmel, 04.02.1711 / ???

Charlez-Herkules KERANFLEC'H

aotrou ar Wern ha Bonvel

prederour

Bonvel, 04.02.1711 / ???

Pierre-Alexandre de KERANFLEC'H

seigneur de Launay et de Botmel; chef de division de l'armée catholique et royale de Bretagne

Launay en Botmel, 24.01.1749 / ???

Per-Aleksandr KERANFLEC'H

aotrou ar Wern ha Bonvel; penn rannarme katolik ha roueel Breizh

Ar Wern, e Bonvel, 24.01.1749 / ???

Jérôme-Alexandre GUYOT, dit GUIOT

notaire, député des Côtes-du-Nord au Cinq-Cents, maire de Callac

Callac, 26.01.1760 / 20.09.1814

Jérom-Aleksandr GUYOT, anavezet GUIOT

noter; kannad Aochoù an Hantronoz d'ar Pemp-Kant; maer Kallag

Kallag, 26.01.1760 / 20.09.1814

Joseph-Laurent EVEN

notaire; chef chouan; impliqué dans la conspiration de Cadoudal; maire de Callac sous la Restauration

Botmel, 10.08.1765 / Callac, 01.02.1828

Jozef-Laorans EVEN

noter; penn chouan; bet mesket en irienn Kadoudal; maer Kallag e-kerzh ar Restauration

Bonvel, 10.08.1765 / Kallag, 01.02.1828

Jean-Marie LE GRAET de KEROUVRION

député de l'arrondissement de Morlaix, le 07.04.1823; réélu le 23.06.1830; refuse le serment à Louis-Philippe, et démissionne le 30.08.1830.

Callac, 04.10.1768 / Morlaix, 12.02.1849

Jan-Mai Ar GRAET a GEROUVRION

kannad an arondisamant Montroulez, ar 07.04.1823; bet dilennet adare ar 23.06.1830; dinac'h a ra touin  da Loeiz-Fulub, hag en em ziskarg  an 30.08.1830.

Kallag, 04.10.1768 / Montroulez, 12.02.1849

Guillaume-Jean-Joseph de KERANFLEC'H, dit Jupiter

lieutenant-colonel des armées catholiques et royales de Bretagne de 17997 à 1800

maire de Pestivien

Launay en Botmel, 09.01.1777 / 

Gwilherm-Jan-Jozef KERANFLEC'H, anavezet Jupiter

letanant-koronal armeoù katolik ha roueel Breizh eus 17997 da 1800

mer Pistien

Ar Wern, e Bonvel, 09.01.1777 / 

Les Frères KERMEN

 

Breudeur KERMEN

 

Jacques DELETAIN

Aquarelliste

??? / Callac. 2011

Jacques DELETAIN

Dourlivader

??? / Kallag. 2011

Vie associative Buhez ar gevredadoù Associations' life
Association callacoise de loisirs et d'initiatives culturelles et sportives (ACLICS)    
Secours populaire    
Les réfugiés espagnols Repuidi eus Bro-Spagn  
Fêtes folkloriques 1953 Gouelioù ar Vro. 1953 Callac / Kallag Folkloric Festival. 1953
Fest-noz du samedi 26 juillet 2003 Fest-noz disadorn 26 a viz Gouere 2003 Night festival on Saturday 26 of July 2003
Fête de quartier du 25 juillet 2004 Gouel karter 25 ar viz Gouere 2004 Quarter festival, 25 of July 2004
Fest-Naous. 13 juillet 2008 Fest-Naous. 13 Gouere 2008 Fest-Naous  (Horses' Festival). 13 july 2008
Fêtes communales. 26 juillet 2009 Gouel ar barrez. 26 Gouere 2009 Parish festival. 2009. July 26
La révolte de l'octroi. juillet 2010 Ensavadenn an Aotre. Gouere 2010 Town-dues Revolt. August 2010

i

 

1953

Les blasons ou triskels des fenêtres blanches sont des liens actifs

Communes du canton de Callac-de-Bretagne Parezioù kanton Kallag
Bulat-Pestivien Bulad
Calanhel Kalanhel
Callac-de-Bretagne Kallag
Carnoët Karnod
Duault Duod
Lohuec Loueg
Maël-Pestivien Mael-Pestivien
Plourac'h Plourac'h
Plusquellec Pluskelleg
Saint-Nicodème Sant Nigouden
Saint-Servais Sant Servez

Communes limitrophes de Callac-de-Bretagne Parezioù tro war dro Kallag
Calanhel / Kalanel Chapelle-Neuve / Ar Chapel-Neveze Plougonver Bulat-Pestivien / Bulad Saint-Servais Duault / Duaod Plusquellec / Pluskelleg

Sources

* OGEE : Dictionnaire de Bretagne; 1780.

* A. MARTEVILLE et P. VARIN : continuateurs et correcteurs d'Ogée; 1843.

* Anonyme : Dictionnaire des communes du département des Côtes du Nord. vers 1860.

* Adolphe JOANNE : Département des Côtes du Nord. Hachette. 1878.

* Karl BAEDEKER : Le Nord-Ouest de la France, de la frontière belge à la Loire. Manuel du voyageur. Leipzig. 1902.

* Éditions ALBIN-MICHEL : Dictionnaire des communes de France. 1970.

* Régis de SAINT-JOUAN : Dictionnaire des communes. Département des Côtes d'Armor. Éléments d'histoire et d'archéologie. Conseil Général des Côtes d'Armor. Saint-Brieuc. 1990.

* Bernard TANGUY : Dictionnaire des noms de communes, trèves et paroisses des Côtes-d'Armor. 1992

* Serj LE MALEFAN : Callac. Une cité rurale au XIXè siècle. Keltia Graphic. 2007.

* KAIER AR POHER . Le Cahier du Poher. n° 40. Carhaix-Plouguer. Mars 2013.

Liens électroniques des sites Internet traitant de Callac-de-Bretagne / Kallag :

* lien communal : 

* forum du site Marikavel : Academia Celtica

* Centre généalogique du Poher : http://cgh.poher.free.fr

* Site privé : Joseph LOHOU : http://joseph.lohou.perso.sfr.fr/Callac-de-Bretagne

Les blasons de cette page sont des compositions JC Even sur logiciel Genheral5.

hast buan, ma mignonig, karantez vras am eus evidout vas vite, mon petit ami, je t'aime beaucoup

go fast, my little friend, I love you very much

Information sur blocage de compte sur Wikipédia

L'information des recherches et découvertes archéologique concernant Saint-Symphorien et Bréssillien, de Paule, permettant d'étayer sérieusement la revendication de Brocéliande historique a été systématiquement rendue impossible sur la page de Wikipedia consacrée à Brocéliande, par des soi-disant experts en lutinologie, fées et korrigans  . Toute information systématiquement effacée; compte bloqué.

Compte tenu de cela, il est conseillé au lecteur de se reporter aussi à la page

Brocéliande historique.

Jean-Claude EVEN / Marikavel.org

retour en tête de page ***   en dro d'ar benn ar bajenn ***   back to the page head